Quatre photographes, quatre mondes différents. Mais un même point commun
: l'étrange attraction des corps et des symboles, féminins, masculins, entre le sexy et l'inquiétant, les ombres et les lumières, les regards échangés
et les désirs inavoués ou non.

***

Féebrile

Forêts en carton, chambres oniriques ou encore cabaret freak, les mondes miniatures de Féebrile
sont peuplés d’objets et d’entités aux accents surréalistes, d'une inquiétante étrangeté.
Ses images sont à voir comme des théâtres de poche, autant d’espaces funambules où se jouent douceur et cruauté,
désirs et angoisses, rêves et réalités. En sorcière du noir et blanc, Féebrile nous expose ainsi
avec ses “petites” les recoins les plus sombres de la photographie plasticienne.

Publications :
- 2016 : Féebrile, 10 ans de photographie  (auto publication)


***

Atsushi TANI

Atsushi Tani explore avec ses modèles la beauté étrange du corps féminin : érotisme noir, cicatrices,
tatouages sont les éléments forts de ses compositions élaborées, sous contrôle.
En véritable maître des effets de lumières, de jeux de miroirs et d'appareil photos (argentiques et numériques)
Tani aime à créer des mondes troublants où l'on se plait à plonger la tête la première.
La série présentée ici, inspirée des contes de Grimm, nous entraine dans cette dynamique de
la fantaisie noire entremêlant des corps de femmes à la fois poupées et dominatrix.


Publications :
- 2010 : Histoire de l'œil (auto publication)
- 2013 : Ambivalence (Atelier third)


***

Kenichi MURATA

Entre rêve et réalité, la vie et la mort, le désir et la distance, une nouvelle Lolita prend corps.
Gothique, fantasmagorique, érotique, une femme aux multiples facettes qui s'offre au regard de l'artiste,
à la fois voyeur et Pygmalion. Ken-ichi Murata travaille ainsi par séries, mêlant argentique
(monochrome gelatin silver prints) et numérique, nous offrant des femmes aux poses lascives, parfois coquines,
parfois dérangeantes, toujours à la limite entre imagerie pornographique et artistique.

Publications :
- 2016 : Genealogy of the witch(Genkosya)
: Secret Dreams of Erotic Princess by Kenichi Murata (Éditions Reuss,Germany)

- 2015 : Lilith in the mirror (Atelier third)
- 2014 : Pandora's key (Atelier third)


***

Halto MORI

Flous, contrastes délavés, les travaux d'Halto Mori exposent des corps courbes, aux visages déformés,
des hanches, des frémissements... À la fois voyeur et regardeur, Halto Mori utilise un sténopé (pinhole)
comme pour mieux pousser ses modèles à réinventer leur beauté, leur laideur, travaillant les limites du temps de pose,
de la distance et du cadrage, entre abstraction et figuration. Ses images sur œufs nous questionnent également
sur notre propre finitude, l'éphémère de nos existences, le phénoménal dans nos vies fugaces.



(in random order)




TOP